Recherche |

Programmes en cours

Programme archéologique Animas Altas, Ica, Pérou

Image8

Présentation du programme

La mission archéologique « Animas Altas, Ica, Pérou » est la suite logique d’une série de prospections menées dans les vallées sud du Pérou (Pisco, Ica, Bassin du Rio Grande de Nazca) depuis 2003. Le programme en lui-même a été lancé en 2007. Un financement obtenu auprès du Centre de recherche sur l’Amérique préhispanique (CeRAP) a permis de mener une prospection du site et d’établir un relevé topographique. Fort de ces premières réalisations, le projet a été retenu par la Commission consultative des recherches archéologiques à l’étranger du Ministère des affaires étrangères et européennes (MAEE) et a reçu en 2008 une allocation de recherche pour réaliser un programme de fouilles de longue durée. En 2009, ces travaux ont été distingués par le Prix Joseph P. Carroll pour les études américanistes, décerné à la directrice de la mission par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

Image2

Le programme a reçu l’agrément du Ministère de la Culture du Pérou (MINCU). Il fonctionne par ailleurs sous forme d’un chantier école soutenu par l’Ecole des Hautes en Sciences Sociales et l’Université Paris Sorbonne. Le programme accueille des étudiants appartenant à ces deux institutions ainsi qu’à des universités péruviennes : l’Université Catholique et Pontificale du Pérou (PUCP) ; l’Université Nationale de San Marcos (UNMSM) ; l’Université Nationale Federico Villareal (UNFV) ; l’Université Nationale Gonzaga d’Ica (UNICA). Le chantier de fouille est accessible à tout étudiant présenté par son université.

L’équipe de chercheurs intègre l’intervention de spécialistes d’institutions scientifiques françaises et péruviennes et travaille en étroite collaboration avec le musée régional d’Ica et l’UNICA.

Image6

Le site

Animas Altas est situé sur la côte sud du Pérou, à une quarantaine de km de la ville actuelle d’Ica, à 39 km à vol d’oiseau de l’océan Pacifique. Sis à environ 150 m de la rive gauche du Rio Ica et à 300 m d’altitude, le site s’inscrit dans un territoire désertique au climat aride. Dans ce paysage balayé par un vent nommé « la Paracas »  prédominent des forêts de huarangos (Prosopis chilensis) et des cultures de fèves dites pallar (Phaseolus lunatus) et de cucurbitacées (Cucurbita maxima).

Animas Altas s’étend sur environ 90 hectares. Il comprend une centaine de monticules artificiels, de plan quadrangulaire ou ovale ;  les plus imposants atteignent 185 m de longueur, 90 m de largeur et 6 m de hauteur. Certains groupes de monuments qu’abritent ces monticules semblent posséder une unité organique qui s’exprime à travers une pyramide principale commandant un système de plates-formes sur lesquelles sont érigées des constructions. Entre les monticules se dessinent des espaces ouverts constituant à première vue des esplanades et des allées. Cette configuration témoigne bien d’une architecture planifiée et complexe. Sont également enregistrés des cimetières, des aires domestiques et ou/ateliers et des dépôts, inexplorés à ce jour.

Image7

Les objectifs des recherches

Le programme s’appuie principalement sur la fouille systématique et extensive du site archéologique d’Animas Altas (500 av. J.C. - 150 ap. J.C.), considéré comme l’établissement majeur de la culture Paracas dans la vallée d’Ica.  Les travaux de terrain s’attachent à définir la fonction de cet établissement préhispanique, à fixer sa séquence chrono- culturelle et à comprendre son rôle dans les interactions locales et régionales.


Image4

Protection et conservation du patrimoine culturel péruvien

Le programme archéologique Animas Altas répond à une urgence, à savoir la protection et la conservation du patrimoine culturel péruvien. Le programme rencontre les préoccupations des responsables du Ministère de la Culture (MINCU, Pérou, Lima et Ica), soucieux de préserver les nombreux monticules encore intacts du site. Dans cet esprit a été entrepris un travail de conservation à partir de 2011 sur les frises en terre crue mise au jour in situ.

La réalisation de ce programme de fouilles implique la sensibilisation de la population rurale de d’El Solar à la protection d’Animas Altas ainsi qu’à sa valorisation en tant que patrimoine historique et opportunité de développement local. Cette sensibilisation a commencé dès 2009 par des réunions et des conférences programmées au début et à la fin de chaque campagne de fouilles. Une action qui a porté ses fruits puisque les actes de pillage ont sensiblement diminué depuis 2009.  

EHESS
PARIS IV

flux rss  Actualités

Jalh Dulanto de l'Université catholique de Lima

Professeur invité par Christian Duverger au CRAP.

Lire la suite

Conférence de Sergio Gomez

Conférence exceptionnelle organisée par le Centre de recherche sur l’Amérique préhispanique (CeRAP) dans le cadre de l’enseignement de M. Christian Duverger, directeur d’études à l’EHESS. Cette conférence sera donnée par M. Sergio Gómez, archéologue à l’INAH (Mexique), directeur du Projet Teotihuacan et portera sur ses travaux les plus récents : « Premiers résultats de l’exploration archéologique du tunnel de la Ciudadela, Teotihuacan ».

Lire la suite

La mission archéologique Animas Altas, Ica, Pérou : anthropologie d'un centre urbain Paracas

Extrait : Dans le cadre des programmes de recherche archéologique du CeRAP, Aïcha Bachir Bacha présentera une conférence intitulée : La mission archéologique Animas Altas, Ica, Pérou : anthropologie d'un centre (...)

Lire la suite

Paracas Nécropolis

Cycle de conférences d'Ann Peters, archéologue invitée à l’EHESS.

Lire la suite

L'épigraphie, du signe au sens : l'exemple du déchiffrement des glyphes mayas

Émilie Jacquemot, (EHESS-CRAP, Centre de Recherches sur l'Amérique préhispanique) a mené une mission à Copan en novembre 2004 dont l'objectif était de procéder à un nouveau relevé épigraphique des glyphes mayas.

Lire la suite

Coordonnées postales :

CeRAP, EHESS

10 rue Monsieur-Le-Prince, 75006 Paris.

Tél. : 01.53.10.54.47 – Fax : 01.44.41.46.79

cerap@ehess.fr